HÀD Vendée
Je suis aidant

Vous venez en aide à un proche en difficulté du fait de problèmes de santé ?
Vous occupez une place importante dans la réussite de son hospitalisation à domicile !

Votre rôle

Vous venez en aide à une personne malade de votre entourage à titre non professionnel. Le travail d’aidant est régulier, permanent ou non.
Cette aide, prodiguée pour partie ou totalement, peut prendre différentes formes :

 démarches administratives,
 vigilance,
 soutien psychologique,
 activités domestiques,
 aide aux soins,
 etc.

Vous êtes impliqué dans l’organisation des soins de votre proche durant son hospitalisation à domicile.

L'HÀD au quotidien
La parole aux aidants

Il est essentiel que vous preniez soin de vous, afin d’éviter la fatigue physique et/ou psychologique et favoriser le maintien à domicile de la personne aidée.
HÀD Vendée peut vous accompagner dans cette démarche et vous proposer du soutien.
https://www.hadvendee.com/wp-content/uploads/2018/08/HAD-Vendee-Aidants-role.jpg
Grâce à l’HÀD, mon époux a bénéficié des meilleurs soins. Moi-même en tant qu’épouse, j’ai pu enfin souffler !
https://www.hadvendee.com/wp-content/uploads/2018/08/HAD-Vendee-Aidants-role2.jpg
Bien que ne regrettant absolument rien, j’ignorais l’engagement total physique et moral que cela impliquait.
https://www.hadvendee.com/wp-content/uploads/2018/08/HAD-Vendee-Aidants-role3.jpg
Nous conseillons l’HÀD, mais pour les personnes proches s’assurer d’un soutien solide.
Dans le cas de soins très lourds, on peut comprendre que certaines familles soient effrayées.

Du matériel médical plus ou moins volumineux (lit médicalisé, fauteuil confort, matériel pour les soins…) pourra être installé chez vous selon les besoins de votre proche.
Notre équipe vous accompagne et vous conseille sur les possibilités d’aménagement de votre domicile pour votre confort et celui de votre proche.

N’hésitez pas à demander à HÀD Vendée de réajuster l’emplacement du matériel pour vous permettre de vous sentir mieux chez vous.

(J’ai été) quelquefois gênée par la multiplicité des intervenants.
Parfois, il y avait un peu la bousculade. Ça devenait difficile d'avoir tout ce monde.

La prise en charge de votre proche en HÀD va nécessiter l’intervention de plusieurs professionnels de santé à différents moments de la journée.
Il est normal de se sentir envahi : un temps d’adaptation est nécessaire.

N’hésitez pas à l’exprimer à l’équipe d’HÀD Vendée.

Votre droit au répit

Officiellement reconnu par les pouvoirs publics, le « droit au répit » vous permet de mieux assurer votre rôle.
Des solutions existent pour vous permettre de prendre ce temps pour vous :

l’intervention de nos assistantes sociales

un soutien psychologique pour vous ou votre proche

la mise en relation avec les associations de patients et d’aidants en lien avec la pathologie de votre proche

la télé-alarme : système qui permet, lorsque votre proche est seul, d’être secouru en cas d’accident, de malaise ou de chute.

Vos aides

En tant qu’aidant, vous pouvez bénéficier de financements pour les aides et relais à domicile selon votre situation :

Votre proche est autonome

  • Il a moins de 60 ans
  • Il a plus de 60 ans
  • Dans les 2 cas

Selon vos revenus, une aide à domicile peut être financée partiellement par la caisse d’assurance maladie.

En fonction de vos ressources, une aide à domicile peut être financée par la caisse de retraite principale.

Si une aide à domicile est autofinancée, vous bénéficiez de 50% de déduction sur vos impôts sur le revenu ou d’un crédit d’impôt si vous n’êtes pas imposable.

Votre proche est en perte d'autonomie

  • Il a moins de 60 ans
  • Il a plus de 60 ans

La Prestation de Compensation du Handicap (PCH) est octroyée par la MDPH. Elle peut financer des temps de présence en journée (aide aux repas, aux changements de position…), de la garde de nuit et compenser financièrement une perte de salaire ou l’investissement de l’aidant familial. Cette prestation est proposée sous la forme d’un plan d’aide adapté aux besoins et peut évoluer en fonction de la situation.
Pour les bénéficiaires d’une pension d’invalidité, en cas de besoin d’aide important, pensez à demander à la caisse de sécurité sociale, une Majoration Tierce Personne (MTP). Elle permet de financer des aides à la personne et/ou compenser l’aide que l’aidant familial apporte.

L’Allocation Personnalisée à l’Autonomie (APA), versée par le Conseil Départemental, sert à financer des aides à la personne (aide à la toilette, à la vie quotidienne…) et des aides aux tâches ménagères. Les heures attribuées sont calculées en fonction de l’autonomie de la personne et de ses besoins. La participation financière se fait en fonction des ressources et de l’épargne de la personne.

Votre proche est en soins palliatifs : financement de « garde-malade » de jour et/ou de nuit

Votre proche ne peut pas rester seul et vous devez vous absenter. Le « garde-malade » de jour et/ou de nuit est un auxiliaire de vie qui intervient à votre domicile, pour vous relayer, et qui se charge de prendre soin et de répondre aux besoins de votre proche.
Le « garde-malade » peut intervenir sur des temps réguliers, mais aussi ponctuellement (si vous avez un rendez-vous médical, chez le coiffeur…).

Le financement de ces interventions se fait en fonction de la caisse d’assurance maladie :

 CPAM et régimes assimilés (MGEN, MNH, MFP, EDF…) : aide à hauteur de 3000 € avec une prise en charge de 85 ou 90% des dépenses. Soumis à un plafond de ressources.
 MSA : aide à hauteur de 1000 € avec une prise en charge de 90% des dépenses. Pas de plafond de ressources, mais utilisation limitée à 2 mois.
 Certains régimes spéciaux et caisses de retraite aident aussi au financement, selon certains critères.

Vous avez des enfants au domicile

Une aide à domicile ou un technicien de l’intervention sociale et familiale (TISF) peut venir vous relayer et vous soulager quelques temps. Le financement peut se faire par la CAF ou la MSA. Cette aide est soumise aux revenus.

Retour aux documents